Le très alassaniste du PDCI-RDA, Adjoumani Kouassi Kobenan, qui s'est fait un des hérauts du parti unifié RHDP de Ouattara, vient d'être démis de son poste de porte parole du PDCI-RDA.

COMMUNIQUE DE REMERCIEMENT DU PRÉSIDENT SANGARE

Camarades militantes, camarades militants du Front Populaire Ivoirien, les 28 et 29 avril 2018, vous avez été plusieurs dizaines de milliers à répondre à l’appel de notre Parti, pour la célébration de la 19e édition de la  Fête de la Liberté à Gagnoa.

Je voudrais, au terme de ces retrouvailles fraternelles, vous féliciter et vous remercier pour cette mobilisation hors du commun que vous avez montrée, avec courage, détermination et forte conviction, à la face du monde entier.

Vous avez démontré, par votre présence massive sur les terres natales du président Laurent Gbagbo qu’il n’est pas seul dans le combat qu’il mène à la CPI contre l’impérialisme. Mais vous avez surtout démontré que le Front Populaire Ivoirien, notre parti, demeure la seule force alternative pour la reconquête de toutes les libertés confisquées et la libération de la Côte d’Ivoire. Merci à toutes les fédérations, à tous les militants et démocrates qui ont effectué le déplacement de Gagnoa pour leur engagement militant.

J’associe à ces remerciements les autorités administratives, militaires et policières, toute la population, les cadres et les chefs traditionnels de la Région du Gôh, pour leur disponibilité, leur hospitalité et leur contribution inestimable à la réussite de cette grande fête que nous avons eue.

Une adresse particulière au président de EDS, le Pr Georges-Armand Ouégnin, au président du Club Houphouétiste pour la Paix, M. Georges Aimé Akué, à la famille Yacouba Sylla et aux responsables de toutes les associations amies qui nous ont, non seulement honoré de leur présence, mais ont aussi accepté de célébrer la Liberté aux Côtés du Front Populaire Ivoirien dans l’unique intérêt de la Côte d’Ivoire, notre patrimoine commun, qui a grand besoin de paix et de réconciliation vraie.

A la presse nationale et internationale, je renouvelle mon infinie reconnaissance pour leur contribution et pour l’écho qu’elles ont fait à travers le monde entier de ce grand rassemblement pacifique de la famille du Front  Populaire Ivoirien. Je n’oublie pas les artistes et toutes les danses traditionnelles qui su tenir le grand public en haleine durant toutes ces festivités.

Je voudrais enfin remercier et réitérer mes vives félicitations au Comité d’Organisation et à l’ensemble des membres de la Direction du Parti qui ont, d’une manière ou d’une autre, contribué au succès de la Fête, malgré les difficultés de diverses natures que je n’ignore pas. Dieu bénisse le FPI et la Côte d’Ivoire.

 

 

Fait à Abidjan, 30 avril 2018

Sangaré Aboudrahamane,

Président par intérim du FPI