LES CHRONIQUES DE NORA – POLITICIEN À LOUER

Il a existé dans la Grèce antique des pleureuses professionnelles. Ces bonnes dames étaient louées pour pleurer et animer les funérailles d’un mort. Elles ne connaissaient pas le mort, elles ignoraient tout de lui mais dès que leur argent était donné, elles pleuraient bien et même très bien le mort. Elles vivaient de ce métier. Il a existé dans les empires et dans les royaumes africains des griots. Les dépositaires de la tradition orale. Quelques uns parmi eux mangeaient à la table de tous les souverains. Ils pouvaient faire les éloges de n’importe quel roi pourvu que ce dernier y mette le prix. Tout comme il a existé ces pleureuses professionnelles et ses griots corrompus, il existe aujourd’hui des politiciens à louer. Tant que leurs comptes bancaires ne sont pas gelés. Tant que le pouvoir ferme les yeux sur leur enrichissement illicite et leur délit passé, ils sont prêts à être les griots du roi. On en dénombre des porte parole, des micros, des hauts parleurs, des déconstructeurs, des députés, des journalistes, des cyber activistes, des aspergeurs de sang humain, des visiteuses de tombes etc. En réalité, ils ne croient pas eux-mêmes en ce qu’ils disent et en ce qu’ils font. Ils se fichent que ce soit bon ou mauvais. Tant que leur tabouret est garanti, ils feront le travail. Et demain, quand un autre seigneur montera sur le trône d’Ivoire, ils seront toujours à louer. Il n’y a pas d’humeur à gérer dans ce métier de politicien à louer. Et de ce côté du globe terrestre, ça nourrit très bien son homme. Ne dit-on pas que c’est l’arrivée qui compte ? Rien à foutre avec l’ancien roi car son temps est passé. Rien à foutre avec le futur roi car son temps n’est pas encore arrivé. Celui pour qui il faut mouiller le maillot c’est le roi actuel. Celui pour qui il faut tuer et diviser les ivoiriens, c’est le roi du moment. Il est le plus beau, le plus intelligent, le plus grand travailleur, le plus honnête, le plus fort, le plus sage, le plus bon… DUR DUR D’ÊTRE UN POLITICIEN À LOUER CAR ÇA POMPE LE MORAL ET ÇA DÉTRUIT LE MENTAL. GBAGBO A DIT : JE N’AIMERAIS PAS ÊTRE DANS L’INTIMITÉ DE LEUR CONSCIENCE.