URGENT – COTE D’IVOIRE : L’ACCÈS AU VILLAGE DE YOUSSOUF FOFANA A SIMONE GBAGBO

L’accueil réservé à la première Dame Simone Ehivet Gbagbo par les populations de Séguéla, une localité à forte implantation du Rassemblement Des Républicains (RDR), le parti de Alassane Dramane Ouattara, n’a pas du tout été du gout du RDR.

En effet, dans la journée de Lundi 26 Août 2019, en partance pour Gbetogo, village du Secrétaire National FOFANA YOUSSOUF, revenu récemment de l’exil, le cortège de Simone Ehivet Gbagbo a été stoppé par des jeunes exprimant leur hostilité de voir la première dame à Gbetogo. Il a fallu l’intervention de la gendarmerie pour éviter le pire.

Malgré l’intervention de la gendarmerie et insistance de la délégation de la première dame, l’accès au village leur a été refusé par ces jeunes manipulés. Elle n’a donc pas mis pieds dans le village du Président de la ‘’voix du nord’’ pour remettre ce dernier à ses parents.

En réalité, ce ne sont pas les habitants de Gbetogo qui sont contre la présence de Simone Gbagbo dans leur localité, mais plutôt le parti au pouvoir qui organise l’hostilité et les mouvements de ses militants, une façon d’empêcher l’opposition d’exister là où elle a peu d’audience.

Selon les informations en nos possessions, ces jeunes seraient manipulés par Koné Messamba, un ex chef rebelle proche de Ouattara, parachuté préfet militaire dans la région de Soubré, et par l’actuel Président du parlement ivoirien, Amadou Soumahoro, dit Amadou cimetière. Ce dernier, a donné des consignes fermes à tous les chefs de villages de ne recevoir la première dame.

Ce comportement d’un autre âge, montre que le parti au pouvoir ne veut pas s’engager dans le processus de normalisation et de réconciliation. Empêcher des leaders des partis politiques de circuler librement sur l’ensemble du territoire ivoirien !!! Il y a donc de quoi à s’inquiéter pour les grandes échéances de 2020.

C’est vraiment triste, car notre pays est en train de gémir dans des profondeurs inimaginables, nécessitant le secours de tous, pour sortir le pays de la boue.

N’est-il pas temps que l’ensemble de la classe politique ivoirienne prenne toutes ses responsabilités pour imposer la réconciliation et le vrai vivre ensemble à Ouattara avant les grandes échéances de 2020 pour éviter pertes en vies humaines inutiles ?

Armando Le Grand

#CIV225_AIRD
#CONSORTIUM