Meeting de la coalition FPI-PDCI-EDS : Panique dans le camp Ouattara?

Une note transmise à l’infodrome, indique « Urgent ! PDCI-FPI : la conférence de presse de l’opposition prévue pour ce jour à 11h au siège du PDCI à Cocody est reporté à 15h. le comité d’organisation s’excuse pour le désagrément ».

Effectivement, l’information a été confirmée, le stade Champroux de Marcory a été refusé à la coalition de l’opposition ivoirienne représentée par le FPI, le PDCI et de leurs alliés de l’EDS qui envisagent d’y tenir leur premier et grand rassemblement le samedi 14 septembre 19. Refus motivé par le ministre des Sports et loisirs Danon Paulin, parce que cette infrastructure serait en travaux.

Ce qui a value aux organisateurs de cette manifestation de repousser in facto à 15h l’heure de la conférence initialement prévue hier mardi 10 septembre à 11h.

Une décision, qui suscite beaucoup d’interrogations et d’incompréhensions au sein de la coalition de l’opposition. Pour rappel, le meeting annoncé par l’opposition a été programmé depuis aout 2019, et a reçu toutes les autorisations nécessaires. Chose incongrue, la fermeture du stade Robert Champroux de Marcory avait été annoncé par les autorités en charge du sport depuis mai 2019.

Les militants des formations politiques de l’opposition n’arrivent pas à comprendre ce qui se passe réellement et se posent beaucoup de question quant à la motivation des autorités ivoirienne actuelles.

Il faut reconnaitre que l’inquiétude, l’agitation et l’avidité, se sont emparées du camp Ouattara depuis l’annonce de ce meeting géant conjoint qui, voient d’un mauvais œil la tenue d’un tel rassemblement. Nous pensons et supposons que les travaux avancés par le gouvernement serait un prétexte.

Selon M. Koné, ce meeting conjoint FPI-PDCI est l’aboutissement de la volonté des ex-présidents ivoiriens Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié qui ont lancé un appel à la réconciliation des ivoiriens depuis leur rencontre historique à Bruxelles le 29 juillet dernier.

Cependant, au cours de la conférence, les organisateurs ont voulu se montrer optimistes et ont tenu à rassurer de la tenue effective de ce meeting à la date initialement prévue toujours dans le sud-est d’Abidjan.

Le secrétaire exécutif du PDCI chargé de la jeunesse, Brahima Kamagaté a fait savoir « Le ministre des sports qui nous a reçu aujourd’hui nous a informé que le stade est fermé depuis un mois. Nous avons exprimé d’autres besoins toujours en zone Sud et le ministre est en train de s’atteler à nous trouver un autre site ».

Il a par la suite indiqué « Nous sommes pour le respect pour nos institutions, nous avons écrit pour dire que nous voulons l’INJS, c’est pourquoi nous avons dit que le ministre des sports est en train de faire tout pour nous trouver un site », a-t-il ajouté.

Le front populaire ivoirien (FPI), le parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et leurs alliés, restent toujours dans l’attente de la confirmation du lieu de leur meeting prévu pour le 14 septembre 2019.

Les dernières informations reçues au moment ou nos mettons sous presse cet article, nous indiquent que le meeting aura lieu bel et bien lieu à la date du 14 septembre au « Palais des sports de Treichville ».

Nous y reviendrons.

Samantha A Desmond