Pour Assad, la CIA est derrière la mort du fondateur des Casques blancs

Le principal soutien des Casques blancs James Le Mesurier, retrouvé mort à Istanbul, a été éliminé tout comme Abou Bakr al-Baghdadi, car il connaissait des secrets importants, a estimé le Président syrien Bachar el-Assad dans un entretien accordé à Sputnik et la chaîne Rossiya 24.

Le Président syrien Bachar el-Assad a constaté un lien entre la récente mort du principal soutien des Casques blancs et l’élimination du chef de Daech* Abou Bakr al-Baghdadi.

«Je crois qu’après la liquidation de ben Laden et d’al-Baghdadi, toutes ces personnes sont à leur tour liquidées, d’abord parce qu’elles connaissaient des secrets importants. Elles sont devenues un fardeau, leur rôle est terminé. Une fois leur rôle terminé, il est désormais nécessaire de se débarrasser d’elles», a déclaré le dirigeant syrien dans un entretien accordé à Sputnik et la chaîne Rossiya 24.

«Mais quels services? Quand on parle de services occidentaux en général, de services turcs ou de certains autres dans notre région – ce ne sont pas les services d’un État souverain, mais des branches du principal service de renseignement, à savoir la CIA», a affirmé M.el-Assad.

Ankara privilégie l’hypothèse d’un suicide

Ancien officier de l’armée britannique, James Le Mesurier dirigeait l’organisation à but non-lucratif Mayday Rescue qui coordonnait les dons destinés aux Casques blancs syriens. Il a été retrouvé mort lundi 11 novembre au pied de l’immeuble où il habitait avec son épouse sur la rive européenne d’Istanbul, après avoir apparemment chuté de leur appartement situé au troisième étage.

Selon les médias locaux, les autorités turques privilégient l’hypothèse d’un suicide dans l’enquête sur la mort de M.Le Mesurier, mais ont cependant interdit à son épouse de quitter le pays.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Ivoire114l4afriqueNouvelle avec Sputnick