En Afrique, les Etats-Unis veulent se poser en alternative à la Chine