Au Mali, un village dogon « quasiment rasé » par des hommes armés