Alassane Ouattara candidat, «un coup d’État acté» par le Conseil constitutionnel ivoirien