ELECTION PRÉSIDENTIELLE DU 31 OCTOBRE 2020 EN COTE D’IVOIRE : GUILLAUME SORO PRÉVIENT DEPUIS PARIS “IL N’Y AURA PAS D’ÉLECTIONS SI JE NE SUIS PAS CANDIDAT”

L’ancien président de ‘l’Assemblée Nationale de Cote d’ivoire en exil en France Monsieur Guillaume SORO, a tenu ce jour à l’ hôtel Le Bristol à Paris, une conférence de presse pour s’exprimer sur le rejet de sa candidature à l’élection présidentielle de son pays prévue pour le 31 octobre 2020. 
 
C’est avec détermination qu’il a fustigé le conseil constitutionnel et le président sortant Alassane Ouattara dont la candidature validée est selon lui “inconstitutionnelle”.
 
Propos du conférencier :
 
« (…) Participer à l’élection présidentielle du 31 Octobre en Côte d’Ivoire n’a aucun sens. C’est cautionner le coup d’état civil de M. OUATTARA 
C’est pourquoi , j’en appelle à une unité d’action de l’opposition pour stopper M. OUATTARA dans sa folle aventure par tous les moyens légaux et légitimes.
Je demande aux candidats retenus ou non , spécifiquement au Président HENRI KONAN BÉDIÉ , au Président GBAGBO , au premier ministre AFFI N’GUESSAN , au ministre AMON TANOH , au ministre MABRI TOIKEUSSE de prendre ensemble nos responsabilités et de faire Bloc .
Il s’agira tous ensemble de saisir la CEDEAO , L’UNION AFRICAINE , L’UNION EUROPÉENNE ET L’ONU en vue d’obtenir des élections démocratiques, transparentes et inclusives comme ce fût le cas en 2010. 
Ensemble nous devons organiser la mobilisation de tous le peuple IVOIRIEN depuis la campagne, les hameaux, les villages et les villes pour faire barrage au 3ÈME MANDAT inconstitutionnel et interdit de M. OUATTARA .
Je demande la libération immédiate de mes proches et de tous les prisonniers politiques , la dissolution de la CEI et la mise en place d’une nouvelle conformément à la décision de la COUR AFRICAINE , la mise en place d’un CONSEIL CONSTITUTIONNEL non inféodé au RHDP , un AUDIT INTERNATIONAL de la liste électorale et la présence d’observateurs internationaux . 
Ne nous voilons pas la face, c’est une mascarade qui se prépare pour légitimer le 3ÈME SACRE du Président OUATTARA et sacrifier le peuple IVOIRIEN sur l’autel des ambitions d’un Homme. 
Nous ne saurons être les PANTINS de cette comédie burlesque . Le Président OUATTARA pourra concourir seul sans le peuple IVOIRIEN . 
Mais je peux vous l’assurer le peuple IVOIRIEN n’acceptera pas cette comédie.»
 
 
Répondant aux questions des journalistes, l’ex homme fort de la rébellion qui avait porté au pouvoir Monsieur Alassane Ouattara s’est montré catégorique et clair “il n’y aura pas d’élection en Côte d’Ivoire si je ne suis pas candidat”. Affirme le Président de GPS avec assurance tout en refutant avec force toutes idées que les élections se tiennent le 31 octobre 2020 sans qu’il ne soit compétiteur. 
 
Cette forte prise de position n’est pas sans rappeler celle de l’actuel président sortant Alassane Ouattara qui s’était vu exclu de la course à la présidentielle en 2000 par le conseil constitutionnel pour “nationalité douteuse”. Ce dernier avait alors soutenu qu’il rendrait le pays ingouvernable. Ce qui fut malheureusement concrétisé par une série de coup d’état soldé par une rébellion armée avec à la tête Guillaume SORO. La suite on la connaît. 
 
Comme le disent les Abidjanais : Ouattara et Soro se connaissent à tel point que chacun revendique que “c’est lui qui a fait l’autre”. 
 
Cette prise de position claire du Leader Generationnel GSK risque de faire de lui un homme populaire en côte d’ivoire car présentement, le peuple attend de ses politiques des déclarations fortes et claires pour dit il reprendre en main leur pays qui leur échappe. 
 
 
Ossey Hélène@ivoire114