Le classement des passeports ouvrant le plus de portes

Henley & Partners a mis à jour son classement des passeports les plus attractifs, en ce début d’année. Les pays d’Asie ont la cote, la France et la Russie restent stable.

Henley & Partners a révélé son traditionnel classement des passeports les puissants du monde. La société suisse les a répertoriés en fonction du nombre de destinations auxquelles leurs titulaires peuvent accéder sans visa.

Comme l’an dernier, le podium reste inchangé, le Japon devançant Singapour, alors que l’Allemagne et la Corée du Sud se partage la troisième place. Le passeport japonais donne ainsi accès à 191 pays dans le monde sans formalité supplémentaire. Comme l’an dernier, la France se classe 6e avec 186. Le sésame russe passe de la 51e à la 50e place, et permet d’entrer dans 116 contrées.

Les passeports afghans, libanais, pakistanais et népalais sont parmi les moins attractifs.

Les pays d’Asie s’affirment

La tendance générale confirme la montée en puissance des pays asiatique (APAC), soulignent les experts de Henley & Partners en annexe. Une progression qui se fait au détriment des pays européens, traditionnellement en tête du classement depuis sa création, il y a 16 ans.

La manière dont certains États d’Asie ont lutté contre la pandémie, et commencent à s’en remettre, joue en particulier en leur faveur, alors que les déplacements internationaux sont toujours fortement restreints.

Henley & Partners signale aussi la perte d’attractivité du passeport américain, passé de la première à la septième place au cours des sept dernière années.

Les experts soulignent enfin l’impact de la pandémie sur la mobilité à échelle mondiale, et doutent qu’un retour à la normale puisse avoir lieu à court-terme.

«Même pour les passeports encore puissants tels que celui du Japon, de Singapour, de la Corée du Sud et des membres de l’UE, des protocoles supplémentaires seront nécessaires pour retrouver une mobilité relativement fluide», explique ainsi Parag Khanna, spécialiste des relations internationales, dans le communiqué.

 

Par Florent Zephir avec Ivoire114l’AfriqueNouvelle.info