Un important gisement de pétrole découvert au large de la Côte d’Ivoire

© REUTERS/Brendan McDermid La Côte d'Ivoire produit aujourd'hui environ 36 000 barils par jour. Un chiffre très modeste par rapport à d'autres producteurs de pétrole sur le continent.

© REUTERS/Brendan McDermid La Côte d’Ivoire produit aujourd’hui environ 36 000 barils par jour. Un chiffre très modeste par rapport à d’autres producteurs de pétrole sur le continent.

Le gouvernement ivoirien a annoncé une importante découverte de pétrole et de gaz naturel. Le gisement se situe à 1 200 mètres en profondeur et à 60 km au large des côtes, près de la frontière avec le Ghana. Les deux compagnies exploitantes du bloc pétrolier sont la société italienne Eni et la société nationale Petroci Holding. Eni annonce qu’il s’agit de la seconde découverte en eaux profondes après une première il y a 20 ans en Côte d’Ivoire.

Il s’agit d’une « découverte majeure », pour le ministre des Mines, du pétrole et de l’énergie. Thomas Camara donne une première estimation des réserves découvertes : entre 1,5 milliard et 2 milliards de barils de pétrole brut. Concernant le volume du gaz, il y aurait entre 1 800 à 2 400 milliards de pieds cube.

Vidéo: Diplomatie : La Côte d’Ivoire et l’Union Européenne signent un partenariat pour renforcer les liens (Dailymotion)

Le président Alassane Ouattara se réjouit également sur Twitter : « De belles perspectives pour la production pétrolière et gazière dans les années à venir. »

Ces estimations sont effectivement « une bonne nouvelle pour la Côte d’Ivoire » selon Philippe Sébille Lopez, expert en géopolitique des hydrocarbures. Le pays produit aujourd’hui environ 36 000 barils par jour. Un chiffre très modeste par rapport à d’autres producteurs de pétrole sur le continent.

La découverte reste toutefois à prendre avec prudence. La phase d’exploration est toujours en cours. On ne peut donc pas encore savoir quelle quantité de pétrole sera vraiment récupérable.

Dernier élément, la société Eni détient 90% des parts contre 10% pour la société nationale Petroci Holding. Ce n’est donc pas seulement une bonne nouvelle pour la Côte d’Ivoire…

 

 

RFI avec Ivoire114l’AfriqueNouvelle.info