Ivoire Café revient – Ivoire114l'AfriqueNouvelle

Ivoire Café revient

Fraternité Matin – 7 DECEMBRE 2001 3:53:45 AM.

La société de transformation de café, dénommée Ivoire café va bientôt être fonctionnelle. C’est en tout cas la conviction de son promoteur M. Thierry Tan qui a animé une conférence de presse le mercredi 5 décembre dans les locaux de la société.

Pour lui, la décision rendue par le tribunal en sa faveur contre la Banque africaine de développement (BAD) en est la principale raison. En fait, rappelle M. Thierry Tan “ c’est parce que certains responsables de cette banque ont voulu rouler pour des multinationales qu’ils ont volontairement compromis l’exécution de notre projet de transformation du café en Côte d’Ivoire.

Pour ce faire, ils ont qualifié Ivoire Café de société illégalement constituée. ” Une attitude d’autant plus paradoxale que la BAD avait bel et bien apprécié le projet. Reconnu sa rentabilité et l’importance des garanties de financement bancaire qu’il exigeait. Ivoire Café de son côté s’était acquitté de la somme de 38 millions de FF que lui avait exigé la BAD.

Mais aujourd’hui affirme M. Thierry Tan, “ les données ont changé, la cour d’appel a condamné la BAD à nous verser la somme de 1 milliard 200 millions de FCFA ”. Pour M. Thierry Tan dont le projet Ivoire Café est en souffrance depuis sept ans, “ ce sont ces genres d’agissement qui compromettent le développement économique de l’Afrique ”.

Il a par ailleurs révélé que les contrats commerciaux, initialement passés avec les grands groupes de distribution chinois et japonais en l’occurrence Marubeni qui réalise un chiffre d’affaires de 133 milliards de FCFA, tiennent toujours. Le marché chinois où le café soluble issu d’Ivoire-Café sera écoulé est très porteur pour la Côte d’Ivoire. “ Car une consommation de 5 grammes de café par chaque Chinois toutes les semaines exigerait 350.000 tonnes de café solubles à déverser sur ce marché annuellement.

Cela équivaut à 40 usines Unicafé qu’il va falloir implanter dans le pays ” explique M. Thierry Tan. Toutefois, s’il y a bon espoir de voir finalement le projet Ivoire-café devenir une réalité, force est de constater qu’il va nécessiter une réhabilitation totale des locaux initialement apprêtés à cet effet. Ce qui représentent une dépense de 2 milliards de FCFA. C’est que les locaux de la société ont subi un véritable pillage. Une bonne partie des équipements a été emportée.

Mais, M. Thierry Tan ne perd pas courage pour autant. Il se dit toujours déterminé à faire fonctionner d’ici peu sa première unité de transformation à même de produire 8.000 tonnes
de café soluble l’an.

MOUSSA TOUR