Covid-19 : le Conseil scientifique alerte sur les risques d’une « banalisation de l’épidémie » alors que celle-ci « n’est pas terminée » – Ivoire114l'AfriqueNouvelle

Covid-19 : le Conseil scientifique alerte sur les risques d’une « banalisation de l’épidémie » alors que celle-ci « n’est pas terminée »

© Fournis par franceinfo

Dans une note publiée lundi, les membres du Conseil estiment que le relâchement des mesures de contrôle le 14 mars devrait encore pousser à la hausse les taux de transmission du virus.

Alors que la France vient d’abandonner le port du masque et le pass vaccinal face au Covid-19, le Conseil scientifique a publié une note, lundi 14 mars, pour alerter sur les risques d’une « banalisation de l’épidémie » alors que celle-ci « n’est pas terminée ». Avec « plus de 50 000 nouveaux cas diagnostiqués par jour et un taux d’incidence autour de 630 cas pour 100 000 personnes par semaine », les contaminations repartent à la hausse.

« Plus de 50% » d’entre elles sont sont dues au sous-variant d’Omicron, BA.2, « plus transmissible » mais « pas plus sévère », relève le Conseil scientifique. Si ce dernier estime que « la vaccination à un haut niveau a permis de limiter l’impact hospitalier de ces très nombreuses contaminations », il rappelle que qu' »environ 4 millions de personnes adultes » ne sont toujours pas vaccinées et que « presque 5 millions de personnes » n’ont pas reçu une troisième dose de rappel.

« Le nombre d’hospitalisations augmentera de façon transitoire dans les semaines qui viennent », prévient le Conseil scientifique, selon lequel le nombre de cas quotidiens pourrait dépasser les 100 000 en mars, à la suite du relâchement des mesures de freinage de l’épidémie. Il mise toutefois sur l’arrivée des beaux jours dans les semaines qui viennent pour limiter cette reprise épidémique.

 

franceinfo