CONFLIT RUSSO-UKRAINIEN : L’ESCALADE VERS LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE ? LA CHINE ENTRE DANS LA « DANSE » – Ivoire114l'AfriqueNouvelle

CONFLIT RUSSO-UKRAINIEN : L’ESCALADE VERS LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE ? LA CHINE ENTRE DANS LA « DANSE »

Ça chauffe sur tous les fronts !
La Chine met en garde les États-Unis contre toute atteinte à ses droits et intérêts légitimes.

Les États-Unis ne doivent en aucun cas porter atteinte aux droits et intérêts légitimes de la Chine. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, l’a réitéré mercredi devant la presse à Pékin, ajoutant que si les États-Unis continuaient à agir seuls, la Chine prendrait des contre-mesures sévères.

Récemment, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a souligné que le gouvernement chinois ne voulait pas que les mesures prises contre la Russie en raison de la crise ukrainienne aient un impact négatif sur la Chine. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a expliqué que la Chine rejette toute sanction unilatérale ou la juridiction au bras long des États-Unis et protégera les droits et intérêts légitimes de ses entreprises et de ses concitoyens.

Lorsque le porte-parole du Département d’État américain a déclaré que la Russie avait violé le principe international selon lequel « une grande puissance ne devrait pas intimider un petit pays », Zhao Lijian a répondu : Et si Cuba et Panama se produisaient dans les années 1960 au siècle dernier ?

Zhao a évoqué les frappes aériennes dans ce qui était alors la République fédérale de Yougoslavie dans les années 1990, les guerres en Afghanistan et en Irak au début de ce siècle et aussi les conflits en Syrie et en Libye par la suite. Alors, qu’ont fait les États-Unis dans les régions mentionnées ci-dessus ?

L’orateur a également abordé la question des laboratoires biologiques gérés par les États-Unis en Ukraine. La Chine exige à nouveau une déclaration claire et complète des États-Unis sur ses bio-laboratoires en Ukraine et la fin de son mépris de la Convention sur les armes biologiques.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a également exprimé son inquiétude à la presse concernant les violations des droits de l’enfant aux États-Unis. Selon les statistiques, 45 000 enfants immigrés illégaux ont été emprisonnés par le gouvernement américain en 2021. Où sont les soi-disant «droits de l’homme» et la «démocratie» pour ces enfants aux États-Unis, a déclaré le porte-parole.

 

SOURCE : AFRIQUE/EUROPE