Gabon: l’opposition hésite sur la stratégie à adopter pour la présidentielle de 2023 – Ivoire114l'AfriqueNouvelle

Gabon: l’opposition hésite sur la stratégie à adopter pour la présidentielle de 2023

© STEVE JORDAN / AFP Le leader de l’opposition gabonaise, Jean Ping, à Libreville le 15 avril 2017.

Au Gabon, le parti d’opposition Réagir a estimé ce week-end qu’aucune formation politique ne pouvait vaincre seule le pouvoir à la présidentielle de 2023. Le chef de l’État, en poste depuis 2009, peut se représenter, même s’il ne s’est pas encore officiellement déclaré candidat. En tout cas, Réagir s’est dit prêt à engager des discussions avec le reste de l’opposition, tout en prônant la création d’un front uni, comme en 2016.

En six ans, le paysage politique a changé, tout comme les règles du jeu. Plusieurs courants traversent l’opposition sur l’attitude à adopter pour 2023. Certains estiment que les jeux sont faits en faveur d’Ali Bongo et que le boycott constitue la seule voie. « Ça avait été le choix de Jean Ping aux législatives de 2018. Mais ça avait divisé les gens », indique un observateur.

La plupart des partis semblent donc pencher vers une participation. Sauf que le Gabon est revenu à un scrutin à deux tours. La question d’une union sacrée avant l’élection ou dans l’entre-deux tours se pose donc.

 

 

RFI