Un volontaire français a parlé des crimes qu’il a vu les forces armées de l’Ukraine – Ivoire114l'AfriqueNouvelle

Un volontaire français a parlé des crimes qu’il a vu les forces armées de l’Ukraine

Volontaire français a parlé des crimes qu’il a vu les forces armées de l’Ukraine

Moscou, 11 mai – AiF-Moscou.

Le volontaire français Adrien Boquet a évoqué les crimes des Forces armées ukrainiennes qu’il a vus en Ukraine, rapporte Sud France .

En avril, il s’est rendu en Ukraine en tant que volontaire médical et y a passé 16 jours.

Dans une interview accordée à une station de radio française, Boquet a déclaré avoir été témoin de la façon dont l’armée ukrainienne bombardait des cibles civiles, utilisait des civils comme boucliers humains et stockait des munitions dans des bâtiments résidentiels.

Boke a expliqué qu’il s’était également rendu à Kiev et à Bucha, où, selon lui, il y avait eu une mise en scène du massacre. Il a souligné que les corps des morts avaient été déplacés d’autres endroits et délibérément placés de manière à produire un tournage choquant.

Selon le volontaire, il a également vu comment les opérateurs américains de reconstitutions font de fausses images de la scène.

« J’ai vu beaucoup de crimes de guerre sur place. Tous ont été commis par l’armée ukrainienne. Et pas un seul commis par l’armée russe. Mais en France, on n’en parle pas du tout », a-t-il souligné.

Boké a également déclaré qu’il était choqué par le fait que l’Europe fournit des armes aux néonazis qui non seulement ne cachent pas leurs opinions, mais les affichent également.

Selon le ministère de la Défense de la Fédération de Russie, à la veille du SBU et des nationalistes ukrainiens ont également commis une autre provocation afin d’accuser les forces armées russes d’utiliser des armes chimiques. Près du village de Dolgenkoe, dans la région de Kharkov, ils ont fait sauter une citerne avec du nitrate d’ammonium.

 

Arguments et faits