Rachel Keke, la femme de chambre d’origine ivoirienne qui entre à l’Assemblée nationale – Ivoire114l'AfriqueNouvelle

Rachel Keke, la femme de chambre d’origine ivoirienne qui entre à l’Assemblée nationale

Rachel Keke, la femme de chambre d’origine ivoirienne qui entre à l’Assemblée nationale

Elle veut faire du bruit au Palais Bourbon. Rachel Keke, 48 ans, femme de chambre à l’hôtel Ibis, a été élue députée sur la liste de la Nupes, en battant l’ancienne ministre des Sports d’Emmanuel Macron. 

Avec humour, elle dit qu’elle veut faire le ménage à l’Assemblée nationale. Mais cette fois au figuré. Rachel Keke a été élue députée lors des législatives françaises de dimanche. Et déjà on évoque une icône. Il faut dire que Rachel Keke est une femme de chambre d’origine ivoirienne.

« Ce soir je suis une députée, dit Rachel Keke_. Je n’arrive même pas à dire le mot députée ! Je suis la voix des sans voix, je suis femme de chambre, femme de ménage, je suis agent de sécurité, aide à domicile, aide-soignante, je suis tous ce métiers invisibles. A l’Assemblée nationale ces métiers seront visibles. »_

Cette mère de six enfants s’est fait remarquer en organisant entre 2019 et 2021 une grève de 22 mois à l’hôtel Ibis des Battignoles, à Paris.

« Le fait de voir une femme racisée, femme de chambre, une femme courageuse, arriver à l’Assemblée nationale, pour moi c’est déjà une victoire », s’enthousiasme Amel Matouk, conseillère municipale et soutien de Rachel Keke. 

Rachel Keke, qui a obtenu la nationalité française en 2015, après des années de galère, est entrée dans l’histoire de la France en battant dans la 7e circonscription du département du Val-de-Marne,  Roxana Maracineanu, l’ancienne ministre des sports, de 200 voix.

 

Euronews français