La justice malienne enquête sur le contrat conclu il y a sept ans avec l’entreprise sud-africaine Paramount : 60 millions de dollars pour la livraison de véhicules blindés dont plusieurs ne seraient jamais arrivés au Mali.  

Aujourd’hui exilé à l’étranger, Boubou Cissé assure qu’il ne cherche en aucun cas à échapper à la justice de son pays, « pour autant qu’elle demeure indépendante et impartiale ».

Tiéman Hubert Coulibaly, qui était alors ministre de la Défense, Mamadou Igor Diarra, ancien ministre de l’Économie, ainsi que Babaly Bah, ex-directeur de la banque BMS, sont également visés par les mandat d’arrêts internationaux émis par Bamako pour « faux, usage de faux et atteinte aux biens publics ».