Côte d’Ivoire: un mort dans de nouveaux affrontements sanglants à N’douci – Ivoire114l'AfriqueNouvelle

Côte d’Ivoire: un mort dans de nouveaux affrontements sanglants à N’douci

Après les violences du week-end du 12-13 août, un couvre-feu de 72 heures a été décrété à N’douci, en Côte d’Ivoire. (photo d’illustration)

Des violences ont eu lieu durant le week-end du 12-13 août à N’douci, ville située à 1h30 au nord d’Abidjan. Des affrontements entre jeunes ont fait une victime, plusieurs blessées graves et de nombreux dégâts matériels. Ce sont les deuxièmes faits de violences de ce genre en deux semaines dans la ville.

D’après les autorités ivoiriennes, dans la nuit du 12 au 13 août, des hommes à bord d’un taxi-moto auraient pris à partie un jeune passant à N’douci avant de lui asséner plusieurs coups de machettes. La victime aurait alors cherché des secours avant de succomber à ses blessures.

Dans le même temps, des groupes de jeunes ont pillé et incendié une vingtaine de magasins et plusieurs habitations. Le bilan est d’un mort et plusieurs blessés graves. Marcellin Golé, le maire de la ville, a affirmé qu’il s’agissait de simples bandits, mais qu’il fallait rester vigilant face au risque de violences intercommunautaires : 

« Il ne s’agit pas d’un conflit intercommunautaire. Pour qu’il en soit ainsi, il faut un conflit, une cause, une souche, une origine. Or, les populations ont vécu et vivent toujours en parfaite harmonie. Mais avec ces destructions de biens matériels, si on ne prend pas garde, cela peut se transformer sur le terrain en violences intercommunautaires. »

Plusieurs ministres sont attendus à N’douci ces prochains jours pour apaiser les tensions. Ces violences arrivent deux semaines après des heurts similaires qui avaient fait trois morts à N’Douci. Ce week-end, un couvre-feu de 72 heures a été décrété et une enquête a été ouverte pour mieux comprendre ces violences. Selon les autorités, aucune cause n’est à exclure.

Youenn Gourlay

RFI